ban home

Quels sont mes droits et obligations si j’exécute mon préavis ?

Normalement, la rupture d’un contrat de travail entraîne une période de préavis. En général, le concept du préavis a été mis en place dans le but de garder une bonne relation de travail entre l’employeur et le salarié. D’ailleurs, la période de préavis profite aux 2 parties. De son côté, le chef pourra chercher aisément un remplaçant tandis que le salariat mène sa quête de nouveau travail s’il en a besoin. Même face aux droits dont dispose le personnel, des obligations s’imposent lors de cette période de préavis.

Droits du salarié

Un employé qui se trouve dans la période du préavis reste un salarié comme tous les autres, car il continue son travail dans les conditions normales. En effet, il touche la même somme en ce qui concerne sa rémunération. Aussi, ses anciens avantages sont toujours de son droit, dont les couvertures sociales, épargne salariale, etc. Le comptable ne changera alors en rien le calcul du devis externalisation paie et du social face à un employé exécutant son préavis. Néanmoins, il a le droit de demander la dispense de préavis s’il possède une quelconque raison de le faire.

Concernant les congés payés, le personnel est en pouvoir de les prendre si son employeur les lui accorde. Au cas où la date de congé a été fixée bien avant le lancement du préavis, le salariat s’en procure sans problème le jour venu. Seulement, la durée de préavis prend pause si le congé n’a été planifié que pendant la période d’exécution du préavis. Quant aux congés pour création ou reprise d’entreprises, le personnel concerné peut ne pas revenir de ce type de congé, à condition qu’il ait envoyé une lettre recommandée avec accusé de réception à son employeur stipulant sa démission. Dans ce cas, il a le droit de ne pas revenir pour entamer son préavis. Dans le cas contraire, c’est devenu impératif.

Un autre des droits de l’employé concerne la permission d’interrompre le préavis faute d’une maladie grave, mais seulement d’origine professionnelle. La période reprendra alors à son arrivée. Si l’origine n’est pas professionnelle, le temps de préavis poursuit son cours jusqu’à la fin du délai. Dans le cas où le travailleur n’est plus capable de reprendre le travail, la fin du préavis s’annonce tout simplement. Pourtant, son indemnité compensatrice de travail ne lui sera pas disponible.

Les obligations

Le fait de s’en tenir aux obligations est réellement important, sinon place aux sanctions. Parmi ces devoirs, le salariat doit par exemple rester sous le contrôle de son chef. Les comportements montrant une contestation aux ordres sont donc punis. Il en est de même pour

les prises de congés ou demandes d’absences sans avoir eu l’autorisation du responsable. Par exemple, celles causées par les recherches d’emploi dépendent des dispositions conventionnelles ou accords collectifs de la société. Si l’absence est admise, seulement 2 heures par jour sont accordées au concerné. Par ailleurs, l’exécution d’un travail de bonne qualité est encore obligatoire.

La fidélité joue aussi un rôle dans les responsabilités de l’employé envers la société. De ce fait, aucune forme de concurrence n’est admissible pendant le préavis. Donc s’il programme un tel projet, il n’aura le droit de l’entreprendre qu’à la fin de son préavis, après son départ.

Vous recherchez un Expert-Comptable ?

Nous avons sélectionné 800 cabinets-comptables pour leurs conseils et leurs tarifs.
Comparez 3 comptables ici !