ban home

Puis-je être dispensé de préavis ?

Un préavis est l’intervalle de temps entre le licenciement ou l’annonce de démission et la sortie définitive du salarié. Or, ce sont tous les salariés d’une entreprise ayant l’attention de partir qui sont concernés par ce préavis. Achever une période de préavis est-il pourtant obligatoire ?

En ce qui concerne le salarié

Que le préavis soit suite à une démission ou un licenciement, tous les personnels doivent normalement le terminer. Toutefois, pour une raison ou pour une autre, il y en a ceux qui n’ont pas envie d’achever cette période et sollicitent une dispense de préavis. Deux cas peuvent alors se présenter: soit, la requête a été acceptée et le préavis annulé, soit celle-ci a été refusée. En effet, l’employeur n’est en aucun cas contraint à approuver la demande.

Par ailleurs, le refus ou l’approbation de cette requête est en fonction de la convention collective de l’entreprise. Il est possible que le dirigeant ait l’obligation d’accorder à l’employé sa demande dans certaines situations, comme pour cause de trouver un autre boulot. Une fois la pétition de dispense de préavis acceptée, l’employé n’est donc plus forcé à venir au bureau dès la date convenue par les 2 parties. Ainsi, son indemnité compensatrice lui sera versée. Au cas où il y a contestation de la part de l’entreprise, le travailleur doit obéir. Sinon, la faute retombera sur lui, et il se pourra que des dommages-intérêts pour rupture abusive soient payés. Le montant sera alors fixé par le juge, ce qui sera pris en compte par le comptable.

Le rôle de l’employeur

Une autre situation peut être exposée. Il est possible que ce soit de l’initiative du chef d’entreprise de dispenser son salarié de préavis. Plusieurs raisons sont à l’origine de cette initiative, mais la plus fréquente est liée à l’organisation de la société, telle l’arrivée d’un remplaçant. La relation entre les 2 parties aurait juste pu se dégénérer dans bien des cas. Ici, le personnel concerné n’a pas le droit de contester à cette décision de dispense de préavis, notamment dans le cas où le dirigeant possède un pouvoir de direction. Suite à cette dispense suivra le payement de la compensation de préavis, ce qui sera noté dans l’établissement de devis externalisation paie et du social. Pour ce qui en est du montant, il doit être au minimum égal au salaire qu’il aurait dû toucher pendant toute la période de préavis.

Aucun impact négatif ne sera, à savoir la diminution de salaire, la perte de certains bénéfices, etc. En revanche, le salarié a droit à une augmentation générale de rémunération ou gagne des primes si la situation le lui permet. Quoi qu’il en soit, un courrier de dispense de préavis sera envoyé au salarié pour preuve.

L’absence de préavis est pourtant distincte de la dispense. Déjà, une légère différence se pose par leur appellation. En ce qui concerne la dispense de préavis, elle n’est valable que si et seulement si le préavis est obligatoire. Vu qu’il ne l’est pas dans l’absence de préavis, les indemnités compensatrices de préavis n’existent pas. D’habitude, ce sont les employés ayant commis des fautes graves ou lourdes qui font face à cette situation.

Vous recherchez un Expert-Comptable ?

Nous avons sélectionné 800 cabinets-comptables pour leurs conseils et leurs tarifs.
Comparez 3 comptables ici !